Rapport sur le "Brandjacking", technique courante sur le Net

Publié le par Grégory Bellemont

phishing-sml.jpgLes grandes marques subissent de multiples assauts de pirates informatiques indique un rapport publié ce lundi, qui mesure la portée des menaces les plus courantes.
MarkMonitor, qui fournit des services de protection de marque d'Internet aux compagnies, a indiqué dans son nouvel "Index du Brandjacking" que les principales menaces sont le cybersquatting, qui consiste en l'usurpation de marques populaires par des sites illicites, les fausses associations, le phishing et les fraudes au clic.

Une enquête de quatre semaines auprès de sites publics, durant ce mois d'avril, indique que le cybersquatting constitue la plus grande menace pour les marques. Le phishing, qui consiste en l'utilisation criminelle d'un e-mail afin de duper le consommateur pour lui soustraire mots de passes, numéros de cartes de crédits ou autres éléments personnels ainsi que le "Domain Kiting" - l'enregistrement et la chute rapide des noms à la prononciation similaire - sont en hausse.

L'étude a relevé des mentions journalières sur 134 millions d'enregistrements public de site, pour le top 25 des marques, que ce soit des marques d'autos, d'habillement, , de nourriture ou d'high-tech.

MarkMonitor a découvert des marques plus facilement touchées. En moyenne 286.000 exemples de cybersquatting ont été constaté durant ces quatre semaines. Il s'agit de loin de l'abus le plus détecté.

La fraude au clic consiste à tromper le consommateur par de fausses annonces de "paiement par clic". Celle-ci a été détectée 50.743 fois, tandis que la fraude à l'e-commerce s'est produite 21.093 fois et le kiting 11.015 fois. Ces chiffres représentent la moyenne de quatre semaines pour chaque marque.

Frederick Felman, dirigeant en chef de la vente de MarkMonitor, dit dans une entrevue que le cybersquatting est un point de départ pour d'autres formes d'abus, y compris les recherches marketing conçues pour détourner le trafic des sites Web honorables.

Les services financiers ont composé 41 pour cent de toutes les attaques phishing au cours du premier trimestre 2007, alors qu'il était de 29 pour cent au premier trimestre 2006.

Publié dans Actualité

Commenter cet article