Les TIC polluent autant que l'aviation, selon Gartner Group

Publié le par Grégory Bellemont

air-pollution.jpgLes technologies de l'information et de la communication, ou TIC pour les intimes, seraient responsables de 2% des émissions de CO2. C'est ce qui ressort d'une étude de Gartner Group. Les TIC produiraient donc une pollution de l'atmosphère au même titre que les transports aériens et leur consommation de kérosène.
Ce chiffre comprend la consommation énergétique l'ensemble des TIC, c'est à dire, non seulement les PC, seveurs et systèmes de refroidissement mais également les téléphones fixes et mobiles, les réseaux locaux ou encore les imprimantes. Cependant, ces chiffres ne prennent pas en compte les éléments grand publics autres que ceux précédemment cités. On n'y retrouve donc pas les lecteurs mp3 et autres balladeurs, ni les
écrans plats et autres lecteurs-enregistreurs, malgré leur fréquent maintien en veille et en charge.

Si pour le moment, l'environnement n'est pas réellement une préoccupation pour les entreprises, cela pourrait changer dans l'avenir.
"Durant les cinq prochaines années, les pressions financières, environnementales, légales et liées aux risques vont forcer les sociétés high-tech à devenir plus 'vertes', soit plus respectueuses de l'environnement", explique Simon Mingay, vice-président de Gartner. "Face à la pression des clients, être le 'moins mauvais' ne sera plus du tout suffisant,ajoute-t-il. Dans certaines régions géographiques, dont l'Europe, ce point sera atteint rapidement en 2007 ou en 2008."
Ainsi, selon Gartner Group, d'ici à 2010, il est fortement probable que les entreprises mettent en place 1 à 2 critères environnementaux dans leurs 6 critères principaux d'achat d'IT.
La réduction de la consommation électrique tout comme l'utilisation de matériaux moins polluants seront des atouts commerciaux à cette date.

Vous pouvez, vous aussi contribuer à la protection de l'environnement en mettant hors tension votre ordinateur. Pensez également à éteindre l'écran à la maison comme au travail. Il s'agit d'un simple geste qui s'il est suivi par beaucoup, permettra de réduire de manière non-négligeable la consommation électrique.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article