I-maginer voit un Web en 3D

Publié le par Grégory Bellemont

e-commerce-3D.jpgI-maginer veut proposer les mondes virtuels aux entreprises. A la manière de Seconde Life, des collaborateurs peuvent ainsi se réunir pour travailler dans des univers en trois dimensions.
Le monde virtuel ne se limite pas à Second Life et la jeune entreprise française propose divers outils de création d'univers web en 3D.
Second Life est avant tout « une très belle locomotive, créant de la visibilité sur le plan marketing, tout en étant un excellent laboratoire préparant le futur en matière de mondes virtuels », estime Philippe Pérès, président d'I-maginer.
Les mondes virtuels proposés aux entrerprises permettent d'organiser des conférences. Une trentaine de personnes peuvent ainsi assister à des présentations 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Ces personnes se réunissent donc dans des salles virtuelles à l'aide de moyens de communication tels que VoIP (voix sur IP), chat et peuvent ainsi diffuser leurs textes et autres documents. Il est même possible de partager ses idées sur tableau blanc ou encore de voter en temps réel.

De plus, pour coller à la réalité, les visages des avatars sont modelés à partir des photos des invités.
Comme l'explique Philippe Pérès, ce modèle peut se décliner pour tout type de projets, de la promotion immobilière à la formation ou e-commerce : « Le commerce électronique est certes, en plein essor, mais les formats proposés et la mise en situation des produits restent décevantes. Il faut davantage d'interactivité pour faciliter le passage à l'acte, et utiliser la vidéo, l'image, les webcams, le chat », expose-t-il.
Cependant, I-maginer n'a pas pour objectif de poursuivre le développement d'outils B-to-B mais s'oriente plus vers la commercialisation d'outils grand public tel que MyLife3D.
« Notre objectif est de fournir les outils permettant le déploiement de tels services. À terme, ce déploiement sera mis en œuvre par notre réseau de partenaires infographistes et développeurs », poursuit le patron d'I-Maginer.
La jeune entreprise française croit en l'explosion des mondes virtuels, espoir confirmé par une étude de Gartner Group qui estime que d'ici à 2011, 80% des internautes actifs disposeront d'un avatar. Même constat chez
le Nomura Research Institute qui s'attend à ce que les entreprises exploitent davantage ces mondes en lignes, comme vitrine publicitaire et source de revenus. Une autre enquête réalisée, celle-ci, par le cabinet DFC Intelligence note que ce marché devrait passer de 2,2 milliards de dollars en 2006 à 6 milliards en 2012. Des chiffres « plutôt rassurants » pour Philippe Pérès qui ne doute pas un seul instant de l'utilité de tels espaces : « Nous apportons une dimension conviviale, interactive et multimédia sans commune mesure avec ce que proposent aujourd'hui les réseaux sociaux, ou les sites de e-commerce », assure-t-il.


(Source : L'Expansion.com)

Publié dans Outils

Commenter cet article