e-commerce en Europe : un potentiel de 200 millions d'acheteurs

Publié le par Grégory Bellemont

Selon l'ouvrage, intitulé "L'Europe, une opportunité pour l'e-commerce" et publié par l'ACSEL (Association pour le Commerce et les Services en Ligne), l'Europe rattrape son retard sur les Etats-Unis en terme de commerce électronique et aurait même un "réservoir de croissance très supérieur".
L'association a ainsi recensé 105 millions de cyberacheteurs européens au cours de l'année 2007, représentant un chiffre d'affaire de 106 milliards d'euros. Sur le Nouveau Continent, les chiffres sont, eux, de 140 millions d'acheteurs en ligne pour un total d'achats de 130 milliards de dollars. Toutefois, les revenus de l'Europe "devraient tripler d'ici à 5 ans, pour atteindre les 330 milliards d'euros en 2011" annonce l'Acsel.
Au niveau mondial, l'Europe représente 28% des internautes et selon Eurostat 2007, un internaute sur deux est un acheteur en ligne.
Le marché de l'e-commerce en Europe se concentre actuellement dans les 6 pays au plus fort PIB.
D'une part,  l'Europe du Nord (Allemagne, Royaume-Uni et pays scandinaves), où le secteur est à maturité avec 60 à 80% des internautes qui achètent sur la Toile.
D'autre part, la France, l'Italie et l'Espagne représentent un marché de croissance avec un nombre d'acheteur parmi les plus faibles (35 à 50%) "mais mais un taux élevé de croissance des nouveaux acheteurs, ce qui augure de fortes potentialités à court et moyen terme".
Enfin, l'Europe de l'Est constitue, quant à elle, un marché qui émerge avec encore peu de données chiffrées
Le marché européen est principalement dominé par des acteurs nationaux avec seulement quelques acteurs internationaux.
"Avec le ralentissement logique de la croissance dans les pays les plus avancés, l’enjeu se situe désormais au-delà des frontières et des pays limitrophes."  

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article