Une charte de déontologie pour les comparateurs de prix

Publié le par Grégory Bellemont

Le secrétaire d'Etat français au développement de l'économie numérique, Eric Besson, insiste pour que les comparateurs de prix soient plus transparents sur leurs pratiques.
Sept dirigeants de sites comparateurs de prix, chaperonnés par 2 responsables de la Fevad, se ont rendus à l'invitation faite hier par le secrétaire d'Etat. Kelkoo, Shopping.com, Easy Voyage, LeGuide.com, VoyagerMoinsCher, Pangora et PriceRunner ont donc décidé de se pencher sur leur déontologie.
Pour le ministre, "si la confiance dans Internet est déjà bonne, il faut aller plus loin pour développer son économie".
Les problèmes de transparence des comparateurs de prix avaient été épinglés par la DGCCRF dans son rapport qui avait été publié en 2007. Celle-ci les avait accusés de fournir des informations peu loyales et surtout de ne pas mentionner les relations commerciales qui les lient aux sites marchands. 11 sites sur 12 contrôlés avaient en effet reçu un rappel à l'ordre. Lors de son dernier rapport, le même organisme a relevé un taux d'infraction de plus de 37 % sur l'ensemble de l'année parmi les sites d'e-commerce contrôlés.
Une idée de label pour les comparateurs de prix avait alors germé mais n'avait jamais abouti.
Eric Besson a donc exposé son souhait d'autorégulation aux dirigeants des comparateurs de prix.
"J'essaie de développer le principe de la liberté régulée pour Internet, leur a-t-il signifié. Mieux vaut laisser les acteurs d'Internet s'autoréguler, le gouvernement n'intervenant que face à leur incapacité à trouver un accord."
Les comparateurs de prix se sont dits favorable à l'idée d'autorégulation puisqu'ils travaillent depuis 6 mois à la réalisation d'une charte de bonne conduite, sous le regard de la Fevad. Celle-ci est quasiment finalisée et devrait s'en tenir à 15 points.
Le principe général de cette charte les engagera à la transparence vis-à-vis des utilisateurs en faisant la lumière sur leurs méthodes de comparaison et la nature exacte de leurs relations avec les sites marchands dont ils sont partenaires.
Soucieux que cette charte puisse être dévoilée lors des Assises pour le numérique qui ouvriront le 29 mai prochain pour se dérouler durant le mois de juin, Eric Besson leur a demandé de finaliser ce travail d'ici un mois. Car pour lui, "plus nous aurons d'exemples significatifs de la bonne volonté des acteurs de l'Internet, plus nous pourrons favoriser l'autorégulation du secteur." Ce dont entend bien profiter la Fevad qui a d'autres chartes de bonne conduite sur le feu, l'une sur la protection des données, l'autre sur le secteur du C-to-C.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clémence 15/12/2008 10:34

j'aimerai bien voir l'intégralité de l'article sans qu'une foutu pub vienne me cacher la fin!! un pub que je ne peux pas fermer!
bravo!