Yahoo rejette définitivement Microsoft et s'associe à Google

Publié le par Grégory Bellemont

Le pionnier de l'internet Yahoo a rejetté définitivement ce jeudi tout rachat partiel ou total par le géant des logiciels, Microsoft. L'annonce de Yahoo termine le feuilleton entamé en février dernier lorsque Microsof t avait offer 44 milliards de dollars pour son rachat. Yahoo a expliqué d'une part que Microsoft ne souhaitait définitivement plus un rachat, même au prix de 47 milliards de dollars, dernière offre proposée en avril et d'autre part que Yahoo refusait un rachat partiel visant son moteur de recherche, activité générant une grosse part des recettes publicitaires.
"Cette transaction ne serait pas cohérente avec les objectifs du groupe et le priverait d'un moteur de recherche indépendant, crucial" a expliqué Jerry Yang.
Quelques heures plus tard, Yahoo et Google ont annoncé un partenariat dans la publicité en ligne sur 4 ans et qui pourrait être prolongé sur 10 ans. C'est accord était en vue depuis quelques mois et serait la raison pour laquelle Microsoft a renoncé à son offre d'achat.
L'accord prévoit que Yahoo propose les publicité Google sur les pages de ses résultats de recherche ainsi que sur certains des sites que le groupe possède aux Etats-Unis et au Canada. De plus, ce partenariat n'est pas exclusif, Yahoo pouvant souscrire au même service chez des concurrents.

The agreement enables Yahoo! to run ads supplied by Google alongside Yahoo!'s search results and on some of its web properties in the United States and Canada. The agreement is non-exclusive, giving Yahoo! the ability to display paid search results from Google, other third parties, and Yahoo!'s own Panama marketplace.

Le partenariat ne commencera que dans 3 mois et demi afin de laisser le temps aux autorités de l'examiner afin de vérifier que celui-ci ne pose pas de problèmes de concurrence. En effet, à eux 2, Yahoo et Google engrangent plus de 50% des bénéfices de la publicité en ligne. Un marché qui pèse 40 milliards de dollars en 2007 et qui devrait monter à 75 milliards en 2010.

Un point important de l'accord est l'autorisation de chacune des parties de terminer le contrat en cas de changement de contrôle de l'un ou de l'autre groupe. De plus, en cas de rachat de Yahoo dans les 24 mois, celui-ci devra verser à Google 25O millions de dollars.

The agreement allows either party to terminate the agreement in the event of a change in control of either party. The agreement also requires Yahoo! to pay a termination fee if the agreement is terminated as a result of a change in control that occurs within 24 months. The termination fee is $250 million, subject to reduction by 50 percent of revenues earned by Google under the agreement.

Le communiqué de presse de Yahoo peut être consulté ici. Google propose, quand à lui, un détail du partenariat sur son blog dans l'article que vous trouverez ici.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article