L'Union Européenne souhaite ouvrir ses frontières à l'e-commerce

Publié le par Grégory Bellemont

Ce vendredi 20 juin, les résultats d'une nouvelle enquête menée par l'Union Européenne ont été annoncés par la commissaire européenne chargée de la protection des consommateurs, Meglena Kuneva. Ce rapport porte sur le commerce électronique et les échanges transfrontaliers.
Les chiffres indiquent qu’en dépit de l’essor du commerce électronique à l’échelon national, les transactions électroniques transfrontalières ne décollent pas. Entre 2006 et 2008, la proportion de consommateurs de l’UE qui ont acheté au moins un article par Internet s’est considérablement accrue (passant de 27 à 33%), alors que les transactions électroniques transfrontalières sont restées stables (7% en 2008 contre 6% deux ans plus tôt). La tendance est la même pour les détenteurs d’une connexion Internet à domicile: 56% de ces consommateurs ont réalisé un achat électronique (dans n’importe quel pays, y compris le leur) en 2008, contre 50% en 2006, mais seulement 13% d’entre eux ont fait une transaction électronique transfrontalière, contre 12% en 2006.

«Ces chiffres révèlent l’ampleur de la tâche qui reste à accomplir pour accroître la confiance dans le marché intérieur en ligne», a déclaré Meglena Kuneva. «Les consommateurs et les commerçants commencent à accepter le commerce électronique à l’échelon national, mais les barrières du marché intérieur perdurent sur la toile. Le marché intérieur en ligne recèle un potentiel considérable pour les consommateurs, qui peuvent bénéficier d’une offre plus vaste et de prix plus bas, mais également pour les commerçants, qui ont accès à de nouveaux marchés. Nous devons redoubler d’efforts pour supprimer les obstacles subsistants.»

Les commerçants semblent ne pas exploiter le potentiel transfrontalier du commerce électronique: 51% des détaillants de l’UE-27 vendent des produits ou services via Internet, mais 17% seulement (16% en 2006) des recettes du commerce électronique des opérateurs qui vendent aussi leurs produits par-delà les frontières résulte de transactions transfrontalières. Vendeurs comme acheteurs se méfient apparemment du commerce transfrontalier, même si la confiance des consommateurs semble en progression: 37% des consommateurs ont déclaré faire
davantage confiance aux vendeurs et fournisseurs établis dans leur propre pays, mais 57% s’estiment autant, voire plus, rassurés de faire des achats en ligne auprès de vendeurs d'autres pays de l'UE – une proportion en hausse de 8% par rapport à l'enquête de 2006.

Le rapport est une compilation de deux enquêtes Eurobaromètre sur les attitudes des entreprises et des consommateurs à l’égard du commerce transfrontalier. La collecte des données s’est déroulée en février et mars 2008 auprès de plus de 26 000 consommateurs et 7 200 entreprises dans les 27 pays de l’Union plus la Norvège.

Publié dans Actualité

Commenter cet article