France Telecom veut se séparer d'Alapage

Publié le par Grégory Bellemont

France Telecom va-t'il cesser son aventure dans le e-commerce ? Le Magazine "Challenges" a en effet indiqué que le géant de la télécommunication a décidé de se séparer de sa galerie marchande Alapage ainsi que des sites de vente de produits électroniques Clust et TopAchat.
France Telecom s'était lancée dans l'aventure e-commerce il y a 9 ans mais n'a jamais remporté le succès escompté, au contraire elle a même coûté de l'argent à l'opérateur. Cette aventure aurait en effet perdu 21 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 124 millions d'euros pour son dernier exercice.
En 1999, France Telecom avait racheté Alapage au nez et à la barbe d'Amazon, pour un montant de 50 millions d'euros. Quelques mois plus tard, l'opérateur s'offrait une start-up 
spécialisée dans la vente d'électroménager, Marcopoly, pour 30 millions d'euros. A l'époque, France Telecom avait l'ambition de rivaliser avec Amazon pour le Web francophone.
Le développement de ces activités prend fin avec l'explosion de la bulle, et France Télécom décide de faire le gros dos en attendant des jours meilleurs. C'est ce qui va arriver en 2005 quand il décide de renouer avec sa stratégie de diversification. Alapage, qui était au départ un e-commerce de produits culturels va alors devenir une galerie marchande. En effet, l'opérateur est déçu par Marcopoly, et va intégrer son offre dans celle d'Alapage afin de profiter de sa notoriété. L'ancienne librairie en ligne vend alors des produits touristiques ou des abonnements presse.
En 2006, France Télécom redevient conquérant et acquiert les sites du groupe TopAchat-Clust qui avoisine les 40 millions de chiffre d'affaires. A l'époque, l'ambition de France Télécom est de rentabiliser son pôle e-commerce dans les deux ans. Mais cette opération dernière chance s'avère être un nouvel échec.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article