Le C-to-C a la cote en e-commerce

Publié le par Grégory Bellemont

Selon une enquête menée par Opinio Way, le commerce électronique de particulier à particulier se porte à merveille. En effet, l'e-commerce qui a déjà bien fait ses preuves avec les commerces traditionnels de B-to-B (Business to Business, vente d'entreprises à entreprises) et de B-to-C (Business to Consumer, vente d'entreprises au consommateur final) devient de plus en plus présente sur le commerce de C-to-C (Consumer to Consumer, vente de particulier à particulier).
L'Internet permet de dynamiser ce moyen de vente très en vogue qui permet de recycler des objets de fonds de grenier.
L’étude en question - basée sur un échantillon de mille personnes représentatif de la population des internautes français de 18 à 65 ans - indique qu’en 2008, ce sont près de 56% des internautes qui ont acheté ou vendu au moins un produit de particulier à particulier, contre seulement 48% en 2007. Non seulement la progression est forte, mais 99% des internautes estiment qu’elle va perdurer tandis que les deux tiers des sondés indiquent qu’ils y auront davantage recours à l’avenir, ce qui représente autant de bonnes nouvelles pour le secteur et ses principaux acteurs, dont l'immanquable eBay. 
Selon la moitié des personnes interrogées, le C to C permet de réduire le gaspillage et bien évidemment de réaliser des économies substantielles. Ce sont là les deux principaux avantages perçus par les internautes ayant recours à la vente entre particuliers sur Internet. On notera également que près de 80% voient dans cette pratique un complément de revenu, et c’est tout naturellement parmi les internautes à faibles revenus que l’on trouve le plus de "cyber-troqueurs ".En somme, le C to C français ne s’est jamais aussi bien porté, et la tendance n’est pas prête de s’essouffler en ces temps de morosité économique et d’inflation galopante.

(Source : PcWorld

Publié dans Statistiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article