Vente de lunettes sur Internet : la France doit revoir sa loi

Publié le par Grégory Bellemont

La France s'est fait rappelée à l'ordre par la Commission Européenne au sujet de la vente des lunettes sur Internet. Cette dernière accuse la France d'"entrave à la vente en ligne de produits d'optique lunetterie". En effet, le Code français de la santé publique précise que tout opticien doit se faire enregistrer au niveau départemental.
"La législation en vigueur, en interdisant la vente à distance de produits d'optique-lunetterie, par un opticien diplômé et en prévoyant l'obligation (...) de faire enregistrer son diplôme au niveau départemental français, entrave la liberté d'établissement, la libre circulation des services", justifie la Commission européenne.
Bruxelles a donc envoyé un note motivée sur ce sujet au gouvernement français. Il s'agit là de la seconde étape d'une procédure d'infraction qui pourrait aboutir devant la Cour européenne de Justice, si la France ne donne pas de réponse satisfaisante dans les deux mois à venir.

D'autre part, les opticiens se disent inquiet de la vente en ligne de lunettes.
Didier Papaz, Président Directeur d'Optic 2000, souligne que la vente par Internet représente un réel danger pour les consommateurs.
Selon lui, la vente de lunettes sur Internet pourrait conduire à une démédicalisation des lunettes et des problèmes de vue. Ca paraît ahurissant et dangereux. Lorsque l’on vend des lunettes ou des lentilles, la présence du patient est impérative.
Notre métier d’opticien ne consiste pas seulement à vendre des articles de vue. Nous devons procéder à plusieurs étapes d’explications pour que notre patient puisse utiliser le plus correctement possible ses lunettes ou ses lentilles explique Didier Papaz, précisant que ce type de vente est une activité qui s’exerce au millimètre près.

Selon le Président Directeur Général d’Optic 2000, la vente de produits d’optique-lunetterie en ligne n’offre aucune garantie de la qualité et de précision de ces derniers. La vente de lunettes est réglementée par des normes.
Qui peut contrôler sur Internet ?, souligne t-il. Les consommateurs courraient un réel danger en ayant la possibilité d’acheter leurs lunettes sur Internet.

Cette pratique commerciale entraînerait la démédicalisation des lunettes et des problèmes de vue, puisque ça implique forcément une auto-prescription. Cela créerait, qui plus est, des sources de mauvaise utilisation s’alarme le PDG.
Concernant les lentilles, Didier Papaz se dit d’autant plus inquiet. Le port de ce type de produits demande au patient de se déplacer plusieurs fois en magasin pour les adapter à sa vue. Même constat pour le port de lunettes :l’ajustement des montures n’est techniquement pas possible sur Internet. Or il s’agit d’un élément clef dans l’activité de l’optique et dans l’optimisation de l’utilisation des lunettes, ajoute Didier Papaz.

Insistant sur le danger encouru par les consommateurs, le PDG d’Optic 2000 tient également à préciser que les produits d’entretien ne peuvent être vendus sur la Toile : Ca ne paraît pas jouable. Ce sont des produits à utiliser avec précaution car ils peuvent créer des brûlures des yeux en cas de mauvaise utilisation.
De son côté, le Syndicat National des Opticiens juge cet avertissement de la Commission Européenne paradoxal, car un site Internet britannique a récemment été condamné pour vente illégale de lentilles correctrices.

Publié dans Législations

Commenter cet article

Jean Delort 14/01/2012 11:20

La France est en retard et les acteurs en place sont très inquiets de voir surgir des impétrants ayant l'audace de s'attaquer à leur pré carré.
Les solutions techniques existent et compte tenu des efforts en R&D faits par les sites, cette forme de commercialisation se développera.
A contre-pied, la vente en ligne, dans le respect des règles déjà édictées par le code de la santé (présence d'un opticien diplômé et enregistré )est un enjeu de santé publique.
A l'heure où des milliers de nos compatriotes se dé-mutualisent en raison des coûts croissants des cotisations, la vente en ligne est une véritable alternative pour rationaliser les coûts de
correction visuelle, où tout le monde le sait désormais, de nombreux abus ont été constatés.
Pour conclure, notre système de prise de mesures pour le centrage des verres et l’ajustage des montures est très performant et donnent d'aussi bons résultats qu'en magasin voire meilleurs.
http://www.lunettes-experoptic.fr/opticien-kit-de-prise-de-mesure.htm

sylvain 10/04/2010 02:02


quand nous payons un prix de 500$ pour une paire de lunette chez un opticien et que sur internet nous payons la même paire 77$ taxe et transport inclus c'est un pensez y bien car selon moi nous
nous faisons avoir royalement par les opticiens


zevouloun 07/02/2010 16:44


de tout les facons l'optique est trop une vache a lait en france pour que les opticiens laissent le web les doubler