La date de naissance comme sécurité supplémentaires aux e-paiements

Publié le par Grégory Bellemont

Depuis le 1er de ce mois, les internautes qui utiliseront leur carte bancaire sur certains e-commerces, affiliés à la norme de paiement en ligne 3D Secure, devront renseigner leur date de naissance en plus du numéro de carte, de sa date d'expiration et du cryptogramme. Les sites en questions sont reconnaissables grâce à leur logo "Verified by Visa" ou "MasterCard SecureCode".
Cette donnée supplémentaire à renseigner par le consommateur se veut être une sécurité supplémentaire contre la fraude. Pour les banques et les e-commerçants, il s'agit d'une avancée non négligeable. En effet, si le consommateur, qui utilise sa carte de crédit sur internet, est victime d’une transaction frauduleuse, sa banque est tenue de lui rembourser le préjudice commis.
Or, jusqu'à présent, en cas de fraude, la banque du consommateur pouvait se retourner vers la banque du commerçant, qui elle-même pouvait se retourner vers le commerçant. Désormais, avec cette nouvelle sécurité, seule la banque du porteur de la carte sera responsable financièrement.
C'est ainsi que, pour limiter le risque, c'est une information personnelle qui est demandée lors du paiement. Le consommateur aura droit à 3 tentatives, après lesquelle un message lui indiquera que la carte n'est plus valable sur les sites affilié au paiement en ligne 3D Secure.
Actuellement, seuls 1% des e-commerces utilisent sont affiliés à 3D Secure.
Cette évolution positive pour les commerces électroniques contraste avec l'immobilisme des organismes bancaires.
On peut en effet regretter que ce type de sécurisation ne fasse surface que maintenant alors que celle-ci avait déjà été créée en 2003 par Visa et MasterCard. 

Publié dans Sécurité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article