Les Français manquent de prudence en ce qui concerne la sécurité

Publié le par Grégory Bellemont

Selon une étude de l'institut Ipsos, pour le compte de la plateforme de paiement en ligne, Paypal indique que les Français ne se montrent pas assez prudents par rapport à leurs homologues d'autres nations.
Cette enquête, menée au Canada, aux Etats-Unis, en Allemagne, en Espagne, au Royaume-Uni et en France avait pour but de déterminer si les cyberacheteurs sont suffisament conscients des risques liés aux transactions réalisées sur la Toile.
Point positif pour la France, 68% des internautes interrogés se disent très familiers des spams. Les Allemands et les Britanniques le sont encore davantage avec respectivement 76% et 78%.
Toutefois, l'une des dérives du spam, le phishing, est quant à lui, encore très méconnu en France. Seulement 32% des Français s'en disent en effet très familiers contre 50% pour l'Allemagne et 55% pour le Royaume-Uni. Le fait que le phishing soit si peu connu en France peut s'expliquer par le fait qu'il s'agit plus d'une réalité anglophone.
Il n'empêche qu'il faut malgré tout appeler à la vigilance, comme l'a encore démontré récemment le piratage du compte bancaire du président français, Nicolas Sarkozy. Le phishing est en effet bien plus important que le spam puisqu'il s'agit du vol d'informations à caractère confidentiel.
Pour les cyberacheteurs français, les préoccupations principales concernant la sécurité de l'e-commerce sont la prévention de la fraude en ligne et de l’usurpation d’identité (43 % se disent "très concernés") et la protection des données personnelles (40 % sont "très concernés").

Autre élément souligné par l'enquête d'Ipsos, les cyberacheteurs ne sécurisent pas suffisament leurs mots de passe.
En moyenne, les cyberacheteurs ont entre 4 et 6 mots de passe pour l'ensemble de leurs comptes en ligne et 52 % de Français n'en changent jamais. Les Français sont ainsi les plus mauvais élèves, derrières les Espagnols avec 54%.
D'autre part, le choix du mot de passe est lui aussi souvent trop facile à trouver. La moitié des personnes sondées choisissent comme mot de passe dates d’anniversaire, noms des membres de la famille ou surnoms. Un comportement qui est d'autant plus risqué que 31% des Français utilisant leurs informations personnelles pour leurs mots de passe fournissent également ces renseignements sur des réseaux communautaires, accessibles à tous - type Facebook, MySpace,… (contre 14 % des Canadiens et des Britanniques, 15 % des Allemands). Enfin, 50 % des Français enregistrent leurs mots de passe sur leur ordinateur et/ou navigateur.

Pour PayPal, " beaucoup de chemin reste à parcourir pour que les internautes français adoptent un comportement responsable ". Les conseils usuels sont donc cités : ne pas cliquer sur les liens reçus par mail même si ce dernier semble provenir de votre banque, protéger son ordinateur avec des solutions de sécurité à jour. L'ultime recommandation est d'adopter un mot de passe sécurisé (combinaison de lettres, chiffres et symboles) et unique pour chaque site. Une recommandation que l'on veut bien entendre mais de là à l'écouter... Avec la multiplicité des services en ligne pas évident de dire oui à un tel effort d'imagination et de mémoire mais la sécurité est sans doute à ce prix, enfin pour le moment.

Publié dans Sécurité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vanessa 23/10/2008 16:46

Je suis d'accord sur le fait que les français ne sont pas assez méfiants en ligne. Moi la première ! La réalité a montré le bout de son nez quand on a pu voir ce qui est arrivé à Nicolas Sarkozy. En ce qui concerne les mots de passe, les francais choisissent la facilité, comme tu le précise dans ton article (date d'anniv, famille...). C'est juste un moyen plus rapide de s'en rappeler et surtout de gérer plus facilement tous les codes que l'on a.

Bonne continuation et Bravo pour ton blog.