Dérives des commentaires sur les sites d'e-commerce

Publié le par Grégory Bellemont

La possibilité offerte sur de nombreux sites d'e-commerce de laisser un commentaire peut faire l'objet de dérives mercantiles. Un cas a été découvert la semaine dernière comme l'a révélé le site The Daily Background. Un représentant de Belkin a en effet été pris la main dans le sac alors qu'il recrutait des internautes qu'il rémunérait afin qu'ils postent un avis 100% positif sur certains des produits Belkin sur le site Amazon.com et autres e-commerçants. A cette fin, le représentant Belkin versait 0,65 $. Comme par hasard, il s'agissait d'un produit malmené par les utilisateurs à cause de ses nombreux problèmes.
Un certain Mike Bayard, dont le profil LinkedIn rapidement repéré via Google le décrit comme représentant de Belkin en charge des ventes et du e-commerce, serait apparemment à l’origine de ces demandes encore aperçues sur Newegg et Buy.com en plus d’Amazon.

La nouvelle s'est répandue comme une traînée de poudre sur Internet, forçant Belkin à se confondre en excuses sur son site web.

«Belkin ne participe pas, ni n'encourage les pratiques contraires à l'éthique», a dit le président Mark Reynoso.

«Nous somme extrêmement désolés que cela ce soit produit». La société affirme avoir appris les actes de son employé avec «grande surprise et consternation».

Belkin s'est empressée de faire retirer les critiques biaisées «pour regagner la confiance» des consommateurs.

Au lendemain des excuses de Belkin, le produit en question affiche 17 critiques sur Amazon et une note d'une étoile et demie sur cinq.
Il ne s'agit sans doute pas du seul cas sur la Toile et il s'agit donc de rester très prudent face aux commentaires laissés par les consommateurs.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

vente peluche 25/07/2009 17:10

Le net n'est qu'une représentation du commerce réel, arnaques et gens malhonnêtes s'y trouvent aussi bien que dans des commerces physiques la meilleure arme pour l'internaute acheteur est encore le bon sens!