Belgique : Hausse de l'e-commerce en 2008

Publié le par Grégory Bellemont

Il ressort des chiffres fournis par Ogone au magazine Trends-Tendances que le commerce électronique a toujours la cote en Belgique. Selon Ogone, société proposant des services de paiement en ligne, utilisés par plus de 85% des e-commerces belges, le nombre total de transactions a enregistré une hausse de 42%, passant de 4,5 millions de transactions pour l'année 2007 à 6,4 millions pour 2008. Le chiffre d'affaires, quant à lui, a généré une hausse de 28%, s'élevant à 590 millions d'euros en 2008 contre 460 millions d'euros en 2007.
Le plus étonnant, c'est que le quatrième trimestre, durant lequel la crise battait déjà son plein, a été particulièrement bon. Ogone relève même une accélération de la croissance du nombre de transactions durant ce dernier trimestre.
Le nombre de nouvelles boutiques en ligne a également continué de progresser au même rythme, avec une moyenne mensuelle de 80 nouveaux sites, y compris toujours le dernier trimestre.
Selon Ogone, la crise jouerait même en faveur de l'e-commerce, puisque l'achat en ligne permet de diminuer les coûts liés au transport ou au parking mais également d'éviter les achats impulsifs.
Cependant, l'année 2008 a été marquée par une baisse du montant moyen du panier d'achat, qui est passé de 102 euros pour 2007 à 92 euros pour 2008 (avec une moyenne de 50 euros pour les transactions payées par carte de débit et 120 euros pour celles payées par carte de crédit). Cette baisse est justifiée par Ogone par la variété de plus en plus grande de produits et services mis en vente sur l'Internet ainsi que la baisse du pouvoir d'achat.
Lorsqu'on examine l'évolution de ce montant moyen par trimestre, on constate en effet qu'il était de 120 euros au premier trimestre, 98 euros au deuxième, 93 euros au troisième et 78 euros au quatrième. Entre le 24 novembre et le 21 décembre 2008, soit au plus fort de la période des achats de Noël, ce montant moyen est même descendu jusqu'à 70 euros.

Publié dans Statistiques

Commenter cet article