Deezer se dote d'un service payant

Publié le par Grégory Bellemont

Le site d'écoute de musique en streaming, gratuit et légal a annoncé, jeudi passé, le lancement de deux offres payantes de téléchargement de musique.
Le terrain avait déjà été préparé depuis le début de l'année, le site ayant rendu obligatoire depuis février de créer un compte pour accéder au site. Il avait ensuite ajouté une publicité entre chaque morceau.
En octobre Deezer avait réussi à convaincre ses actionnaires de lever 6,5 millions d'euros.
Les deux offres d'abonnement sont Deezer Premium et Deezer HQ.
Deezer Premium, à 9,99 euros par mois permet un téléchargement illimité de morceaux de musique exempts de publicité qui peuvent être téléchargé et stocké sur l'ordinateur, le téléphone portable ainsi que le lecteur MP3 pour une écoute hors connexion. Cependant, les morceaux sont protégés par des DRM et ne peuvent donc être partagés ni gravées sur CD. De plus, les musiques disparaissent dès l'arrêt de l'abonnement. L'avantage de cette version payante est la qualité des titres (320 Kbps au lieu de 128 Kbps pour la version gratuite) ainsi que l'absence de publicité, présente dans les morceaux disponibles gratuitement.
Le second, Deezer HQ, et est proposée à 4,99 euros par mois. Cette version ne permet pas le téléchargement mais l'accès à tous les morceaux ainsi qu'aux Smart Radios (radios thématiques qui vous proposent des morceaux suivant vos goûts musicaux), le tout en haute qualité et nettoyé de publicité, comme la version Premium.
D'autre part, Deezer continue de proposer l'écoute gratuite en streaming de son catalogue de 4,5 millions de chansons grâce au financement de la publicité. Le site qui compte actuellement 11 millions d'utilisateurs et 6,5 millions de visiteurs uniques par mois espère arriver à 100.000 abonnés payant d'ici à fin 2010.
Le site, qui enregistre actuellement une perte de 3 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 6 millions d'euros devrait ainsi pouvoir revenir à la rentabilité pour le premier semestre de 2010.

Cette offre payante sera répercutée également sur les maisons de disques. La société a en effet annoncé que 60% des revenus issus des abonnements leur seront reversées, contre 50% des revenus issus de la publicité.
Ce type de site est donc soutenu par les maisons de disques qui y trouvent leur compte et estiment qu'il s'agit d'une bonne alternative au téléchargement illégal. On voit actuellement de plus en plus de sites proposant de la musique en streaming et la plupart tentent de convaincre leurs adhérents à souscrire à un abonnement payant, afin de renforcer un marché fragile.
L'offre de Deezer n'est pas nouvelle. Le site s'est adapté à ses concurrent tels que le suédois Spotify qui propose déjà un abonnement Premium à 9,99 euros ou encore Qobuz dont l'abonnement à 13,99 est orienté sur la qualité des morceaux. D'autres concurrents sur le marché de l'écoute en streaming sont Wormee et Jiwa.

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article