Google s'implante dans l'e-commerce et inquiète le secteur

Publié le par Grégory Bellemont

google_checkout.jpgFin février, Google a créé un nouveau poste afin de s'occuper du développement de ses activités d'e-commerce et m-commerce.  Afin de superviser ces activités, Google a choisi d'engager Stephanie Tilenius, une ancienne dirigeante d'eBay.
Diplômée de Harvard en 1996, Stephanie Tilenius a occupé différentes fonctions depuis son arrivée chez eBay en 2001. Récemment, elle dirigeait la branche Amérique du Nord de la plate-forme et le "global product management" des places de marché d'eBay. Auparavant, elle était à la tête des services marchands de Paypal, qu'elle avait amené à un milliard de dollars de chiffre d'affaires.
L'un des points d'action est le développement de Google Checkout, le système de paiement en ligne de Google.
"Avec l'apparition de nombreux terminaux mobiles pour les consommateurs, il existe également des opportunités majeures d'innovation dans le m-commerce et le commerce local" a annoncé Stephanie Tilenius au magazine "Fortune".

D'autre part, depuis janvier, Google s'est lancé dans la vente en ligne de son smartphone, le Nexus One. Mais cela ne pourrait être qu'un début. En effet, le VP product manager de Google, Mario Querioz, a annoncé qu'il s'agissait du "premier de ce que nous espérons être une série de produits que nous mettrons sur le marché avec nos partenaires fabricants et vendrons sur notre boutique en ligne".
Une déclaration qui n'est pas sans inquiéter les e-commerçants qui craignent que Google viennent leur prendre leurs parts de marché.
Google a déjà prévu de vendre des livres électronique dès le premier semestre de cette année, ainsi que des logiciels professionnels en Saas (Software as a Service) pour faire concurrence aux logiciels de Microsoft.
Google pourrait également s'attaquer aux marché des films et autre contenus via sa plateforme Youtube, entrant ainsi dans le créneau de Apple, Blockbuster ou encore Netflix.
Pendant 10 jours en janvier, le moteur a proposé pour 3,99 dollars la location de films indépendants liés au festival de Sundance, à visionner en streaming sur Youtube dans les 48 heures qui suivaient l'achat, effectué avec son service de paiement électronique Google Checkout.

L'inquiétude principale des e-commerçants se situe dans l'avantage incontestable que possède Google, grâce à son moteur de recherche, de disposer d'informations pointues concernant les habitudes et les comportements de cyber-consommateurs.

(Source : Journal du Net

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Doudoune 05/01/2011 09:24


Merci pour le partage, la prochaine fois il devrait rencontrer ces situations, la solution.