L'e-commerce français en hausse de 13% les 5 prochaines années

Publié le par Grégory Bellemont

e-commerce-hausse-2008.jpgSelon un étude réalisée par le bureau Forrester, menée auprès de 6.000 consommateurs à travers 17 pays d'Europe, la croissance des achats sur Internet devrait atteindre 11% en Europe de l'Ouest, pour atteindre 114 milliards d'euros en 2014 contre 68 milliards en 2009. L'étude n'a en outre pas pris en compte les ventes en ligne de voitures, de voyages en avion ni les ventes entre particuliers.
Actuellement, 141 millions d'Européens sont des cyber-acheteurs. En 2014,  ce nombre devrait passer à 190 millions, soit environ la moitié des consommateurs. Le montant annuel déboursés par ceux-ci devrait être en moyenne de 601 euros, contre 483 euros pour l'année 2009.
Forrester note toutefois une nette distinction entre l'Europe du Nord, plus mature, et l'Europe du Sud, toujours émergente.
La France, quant à elle, se démarque avec un taux de croissance annuel plus élevé, atteignant 13%. En 2014, le commerce électronique devrait peser 17 milliards d'euros et compter 31 millions d'acheteurs en ligne.
Cette forte hausse s’explique par l’assurance grandissante des internautes. 25 % se déclarent aujourd’hui confiants lors d’un achat en ligne, contre 18 % en 2005. L'e-consommateur français devrait dépenser en 2014 un montant d'environ 550 euros contre 471 en 2009.
Au Royaume-Uni, les ventes en ligne devraient d'élever à près de 40 milliards d'euros et 27 milliards d'euros pour l'Allemagne.

Aux Etats-Unis, le commerce en ligne devrait atteindre 248,7 milliards de dollars en 2014 (113,8 milliards d'euros) contre 155,2 milliards de dollars (182,4 milliards d'euros) l'année dernière, prévoit Forrester dans une deuxième étude publiée lundi.

« Que ce soit aux Etats-Unis ou en Europe, la croissance du commerce, ces cinq prochaines années, sera largement générée par Internet », confirme Sucharita Mulpuru, vice-présidente et analyste principale chez Forrester.
« Afin d’optimiser cette croissance, les professionnels du e-commerce devront favoriser la mise en place d’une stratégie multicanal adaptée au désir grandissant des consommateurs de naviguer librement entre les univers online et offline ainsi qu’à leurs nouveaux comportements liés aux usages du mobile et des réseaux sociaux. » 

Près de quatre Européens sur dix se tournent vers le web pour s'informer lorsqu'ils envisagent de faire un achat.
57% des consommateurs en ligne pensent que la Toile propose de meilleures affaires et 53% y dénichent des produits introuvables ailleurs.
Le livre, la billeterie et l'habillement sont les trois catégories d'articles les plus recherchées. 

Publié dans Statistiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Doudoune 05/01/2011 09:29


Merci pour le partage, la prochaine fois il devrait rencontrer ces situations, la solution.