Le gouvernement français invite les micro-entrepreneurs à se manifestent sur eBay

Publié le par Grégory Bellemont

Le 25 juin dernier, Eric Besson, secrétaire d'Etat à l'économie numérique, et Hervé Novelli, secrétaire d'Etat chargé du commerce, de l'artisanat et des PME, ont annoncé la signature d'un partenariat entre l'APCE (Agence pour la création d'entreprise) et le site d'enchères eBay. Par cette convention, la plateforme d'achats et de ventes en ligne s'engage à communiquer sur son site, dans l'espace Pro, des informations fournies par l'APCE à destination des créateurs d'entreprise. L'objectif est d'accompagner les initiatives individuelles et de susciter l'éclosion de micro-vendeurs déclarant officiellement leur activité.

Eric Besson a précisé qu'un accord similaire était en préparation avec un autre géant de la vente en ligne, PriceMinister. « La convention signée avec eBay est une tête de série, a-t-il ajouté. L'objectif étant d'arriver progressivement à des accords semblables avec tous les acteurs de la vente en ligne ».
Avec en toile de fond la préparation d'un statut pour le micro-entrepreneur, également appelé « auto-entrepreneur », l'Etat cherche ainsi à légaliser et, plus encore, à promouvoir activement les activités de vente sur Internet. Elles ont justement explosé ces dernières années sur des plateformes comme celles du Français PriceMinister ou de l'Américain eBay.

Cette annonce confirme une direction prise depuis un certain temps déjà, notamment par Renaud Dutreil, précédent secrétaire d'Etat aux PME. Il avait en effet engagé des actions avec la FEVAD (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) et la plateforme PriceMinister en juin 2006. « Nous nous étions engagés, par le biais de campagnes d'information sur notre site, à inciter les vendeurs ayant un comportement analogue à celui d'un professionnel à se déclarer comme tel », confirme Benoît Tabaka, directeur juridique de PriceMinister.
Dans le secteur des produits informatiques, le responsable constate que neuf vendeurs contactés sur dix font la démarche et adressent par la suite un extrait de KBis à PriceMinister. Le taux de conversion est pour l'instant moins important sur les produits culturels. L'arrivée d'un véritable statut du micro-entrepreneur, réduisant sensiblement les contraintes, devrait largement favoriser les vocations

(Source : Le Monde informatique)

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article